Quatre fêtes à découvrir en Iran

L’Iran attire pas mal de voyageurs grâce à ses sites historiques, ses musées, ses monuments, ses lieux sacrés, etc. Mis à part cela, cette contrée propose aux routards divers évènements intéressants à découvrir. L’un des plus captivants est le Norouz, une fête traditionnelle du pays. Cette dernière célèbre le nouvel an du calendrier persan (le premier jour du printemps). Elle a été créée depuis des millénaires et se déroule, en général, le 21 mars.

Cette manifestation dure presque 2 semaines. Lors de la première journée du Norouz, les habitants se réunissent autour d’un Polo sabzi va mahi. Il s’agit d’un plat composé de riz avec des herbes hachées et parfumées comme du persil, de l’aneth et de la ciboulette. Durant cette période festive, la population locale achète des habits neufs et des fleurs. Ils effectuent également un « grand nettoyage de printemps » dans leurs maisons.

Sizdah bedar, une fête traditionnelle en plein air

Mis à part le Norouz, il y a d’autres fêtes traditionnelles à découvrir lors d’un voyage sur mesure Iran, notamment Sizdah bedar. Cet évènement est célébré 13 jours après le Norouz. Il signifie « treizième dehors » et se fait en plein air. Pendant cette manifestation, les habitants locaux piqueniquent, par exemple, dans un parc. D’après les Iraniens, ce genre de sortie porte bonheur durant toute l’année. À la fin de la journée, des sabzeh (des germes de blé, d’orge ou de lentille poussant dans un plat) cultivées pour le Haft Sin (un symbole censé retenir les maladies et les malchances) sont jetées dans de l’eau courante comme dans une rivière.

Découvrir la fête de Sadeh

Lors d’un périple en Iran, les touristes ont l’occasion d’assister à la fête de Sadeh. Cette dernière se déroule 50 jours avant le Norouz. Son origine remonte à l’époque de l’antiquité Perse. Elle célèbre l’apparition du feu qui, selon la légende, serait apparu une centaine de jours après la fin de l’été ou avant le début de l’hiver. Au cours du soir de cet événement, les habitants locaux allument, tout d’abord, des feux sur les collines ou sur les toits. Ensuite, ils prient pour le retour de la saison chaude. Une fois cela effectué, les Iraniens font des spectacles, des chants et des jeux durant toute la nuit.

Chaharshanbeh Suri, la fête du feu

Chaharshanbeh Suri est une autre fête pendant laquelle des feux sont allumés dans des places publiques. Cet événement est célébré le mardi soir à la veille du dernier mercredi de l’année. Lors de cette manifestation, les grandes villes iraniennes sont ornées de luminaires. La population locale considère le feu comme le symbole de l’espérance et d’un bonheur radieux pour l’année à venir. Durant ce moment festif, les habitants s’offrent des Adjilé Moshkel Gosha (des sucreries composées de différents ingrédients tels que des noisettes, des noix de cajou, des pistaches, des raisins secs, etc.).

La meilleure colonie de vacances pour vos enfants

Si vous êtes allé au camp d’été, vous avez un million...

Walibi Rhône-Alpes

Le plus grand Walibi de France se lance de nouveaux défis...

La Mer de Sable

C’est l’un des plus vieux parcs de France et , après...

Vulcania

Né de la volonté de Valéry Giscard d’Estaing d’avoir une attraction majeure...

Chine Etats-Unis Europe
3 sites à privilégier pour des safaris de rêve en Afrique du Sud

En Afrique du Sud, ce ne sont pas les sites qui...

3 activités à privilégier pour une lune de miel sur l’île Maurice

Il n’y a rien de plus romantique qu’une destination ensoleillée avec...

En Europe…

Au delà des parcs incontournables limitrophes, l’Europe regorge de parcs de...

Disneyland Paris Futuroscope Parc Astérix Puy-du-Fou
Le Puy du Fou

C’est au cœur de la Vendée que se trouve le plus...

Front Lot

Décoré dans le style espagnol typique de la Californie à l’époque...

La Loi du plus fort

N’oubliant pas ses origines, et sa vocation de présenter sur le...